Témoignages

J’ai 55 ans. Il y a deux ans, un carcinome aux glandes lymphatiques déjà dans un stade. J’ai passé par des hémothérapies durs, et après j’ai appris des propriétés curatives des gouttes Votalek et les capsules Anosohip. Composés d'extraits de plantes naturelles, ils renforcent le système immunitaire, agissent de manière antioxydant, éliminent les toxines du corps. L'utilisation d'Anosochip et Votalek a encouragé mon rétablissement. L'image du sang et l'immunité m'ont normalisé. Je suis passé par la radiothérapie sans aucun problème. Les conséquences attendues après la thérapie d'entretien me manquent. Les résultats de la TEP ont montré un organisme sain. Je me sens en bonne santé, fort, puissant et rajeuni. J'ai gagné la santé. Je recommande Votalek et Anosochop aux personnes en bonne santé, pour rester en bonne santé, et aux malades pour purifier le corps et restaurer leur force et leur santé.

Divna Neshova – Macédoine

Je suis Adamu Kostadina, j’ai 33 ans et j’habite en Grèce. Je souffert de cancer du sein et au dernier temps mon nombre de marqueurs tumeur très élevé. J’ai essayé plusieurs remèdes naturels, mais les marqueurs tumeur n’ont pas diminué. J’ai appris d’une amie de Votalek et Anosohip et j’ai commencé de les utiliser. Dans le premier mois déjà j’avais une amélioration dans l’organisme et dans la numération globulaire. Dans le troisième mois, le docteur était surpris de mes résultats. Je suis très heureuse que j’ai trouvé Votalek et Anosohip, je me sens forte et je les recommande à tous.

Adamu Kostadina – Grèce

J’ai 67 ans et il y a deux ans, on m’a constaté une des plus durs et plus mauvaises maladies aujourd’hui – cancer aux poumons, c’est-à-dire carcinome planocellulare du poumon gauche, où c’était impossible de faire une opération. Les docteurs n’ont recommandé que l’hémothérapie et la radiothérapie. Justement dans la période quand j’ai commencé d’aller à l’hémothérapie, mes deux filles se misent en contact avec monsieur Venco, et grâce aux ses mots chaleureux et à la confiance forte présents dans ce produit, il a aidé à moi et aux plusieurs qui se sont levés de lit. Dès que j’ai commencé d’utiliser ces gouttes miraculeux je ne suis jamais tombé au lit après la hémothérapie. Je me sentais excellent, plein, et j’étais prêt pour les activités quotidiens et c’est vraiment que ces gouttes me tiennent vif. Après l’hémothérapie, les résultats étaient incroyables grâce aux ces gouttes et ce produit qui m’ont levé, bien que les docteurs ont prévu qu’il n’existe pas un remède pour moi. Je crois en ce remède et je l’utiliserai jusqu’à la fin de ma vie car je crois en sa puissance et force, et je le recommande à tous les gens qui luttent contre cette mauvaise maladie.

Blagoje Stoleski – Macédoine

Je suis Svetlana Trpevska, née le 20.10.1962 à Kocani. Il y a 2 ans, j’ai appris que je suis malade du cancer du sein. Dans ces moments j'ai vu la mort dans mes yeux. Beaucoup de questions, peu de réponses, des nuits sans sommeil. Face à cette maladie mortelle je me suis dit: « Tu ne me battras pas, je vais gagner! ». Après tous les tests un enlèvement du sein a suivi. Tout s'est terminé avec succès. Dès le début de la thérapie, je commencé à utiliser Anosohip et Votalek. Les médecins ont été étonnés des résultats. Avec Anosohip Votalek j’ai guéri le cancer. Je les utilise aujourd'hui comme thérapie préventive. Je suis neuve, changé! À tout le monde, je recommande ces médicaments qui m'ont sauvé la vie.

Svetlana Trpevska - Macédoine

Mon père a 57 ans. En 2015, diagnostiqué avec un cancer de la lymphe. Puis le cancer s'est propagé aux poumons et au foie. Les médecins turcs ont immédiatement commencé un traitement de chimiothérapie et de radiothérapie. En 2016, certains de nos amis de l'ARYM nous ont informés et conseillé ces médicaments. Avec l'aide de M. Ventso, nous avons fourni et informé comment l'utiliser. Après avoir commencé à utiliser Votalek et Anoship, nous nous débarrassons des effets secondaires de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Il nous a aidés à récupérer notre système immunitaire et à passer beaucoup de temps. Merci spécial à M. Ventso et à tous ceux qui étaient dans la production et tous les processus de ces médicaments.

Mert AKALIN, Istanbul, Turquie

La mère de mon épouse avait une diagnose de cancer au sein. Elle a fait une opération et après elle a continué avec une hémothérapie. Mon ami m’a fait connaissance d’un remède qui protège le foie des différents influences de la hémothérapie et a recommandé de le fournir, car cela peut considérablement aider à subir la hémothérapie. Il a dit que le remède a une influence anti-cancérogène. J’ai acheté le remède tout de suite et je lui ai apporté. Et vraiment, tandis que les autres patients qu’elle a rencontrés à la thérapie ont subi la hémothérapie très dur, elle est rentrée au travail après.

Damir S. – Croatie

Mon ami, Dr. Whipp, qui a une clinique privée, a souffert de Hépatite C plus de 20 ans. Son foie était endommagé, ce qui lui faisait très fatigué et il a décidé d’arrêter sa pratique. En ce temps, quelqu’un m’a fait connaissance du remède, qui protège le foie contre les effets d’Hépatite C. J’ai repris le remède et je l’ai envoyé a Dr Vip. Après quelques semaines, Il m’a appelle et m’a dit : J’ai regagné l’énergie. « Je me sens très bien. Je peux rentrer au travail ». Il m’a demandé si je peux lui fournir plus de ce remède pour qu’il peut guérir ses patients avec hépatite B et C, ce que j’ai fait.

Dr. Whipp - Les Etats – Unis

Mon monde s’est effondré quand les docteurs m’ont informé que j’ai cancer aux seins. Une opération urgente a été faite, et après j’ai commencé avec une hémothérapie. C’était très dur pour moi. Après un temps, la tumeur a commencé de s’accroitre de nouveau. L’espoir de vie s’est éteint. Après un ami de mon mari m’est appelé qui connaissait ce remède miraculeux. Je l’ai acheté toute de suite et j’ai commencé à l’utiliser. Après deux mois je suis allé chez un docteur. J’ai regagné l’espoir de vie. La tumeur a diminué de 20 mm à 15 mm J’ai continué à prendre le remède et j’ai gagné la lutte.

Georgia H. – Croatie

En 2014, on m’a diagnostiqué une maladie maligne très agressive qui m’a envahi le palais. Les docteurs ont recommandé une opération qui comprend enlèvement des os de la face, des lèvres et du nez. Je n’ai pas accepté cela. Je n’ai accepté ni une thérapie, car vu la situation, je voulais que tout se finit le plus vite. Les docteurs m’ont dit qu’ils me restent encore 3 mois de vie. Ce période-là, un parent m’a visité qui m’a informé d’un remède qui a aidé au beaucoup de gens avec des maladies malignes. Il m’a demandé si je veux qu’il m’apporte. Je lui ai dit : je vais essayer, je n’ai rien à risquer. Il m’a fourni le remède et j’ai commencé à l’utiliser et après quelques semaines le picotement que j’ai senti aux lèvres a disparu. Quand je suis allé chez le docteur après 7 mois, il était surpris. Après le contrôle il répétait : vous avez choisi un meilleur chemin de celui que je vous ai recommandé. Il y a 3 ans depuis la diagnose et il n’y a aucun signe de carcinome. J’utilise maintenant le remède en considérablement plus petites doses, comme une prévention contre un possible retour du carcinome. Dans mon cas, je possède les documents du docteur de chaque contrôle avec une remarque que j’ai refusé toute thérapie.

Ivanka V. – Croatie